Projet ADIAFO : le reboisement, une porte d’entrée pour des actions de développement plus élargies.

En cette dernière campagne de reboisement menée dans le cadre de la mise en œuvre du Projet ADIAFO, celui-ci a donné une importance particulière à l’ouverture du partenariat en faveur du public cible. Ainsi, le Projet ADIAFO a tissé une collaboration étroite avec la fondation Viseo pour réaliser une opération de reboisement en faveur des communautés scolaires dans la Commune d’Ankazobe. Cette action constitue une sorte de porte d’entrée dans l’amélioration de l’éducation car les deux parties (ADIAFO et la Fondation Viseo) vont étendre le champ d’action jusqu’à la mise en place des cantines scolaires assorties d’activités para scolaires comme le reboisement et la mise en place des vergers et jardins potagers.

Le samedi 09 février 2019, autorités locales, cantonnement forestier, la fondation VISEO et l’équipe du Projet ADIAFO se sont donnés rendez vous à Ankazobe pour réaliser une opération de reboisement en faveur des communautés scolaires (parents d’élèves, écoliers, instituteurs) de deux Ecoles Primaires Publiques d’Ambohimarina et d’Ambatomitsangana dans la Commune d’Ankazobe. Sous le thème de « Reboisement, source d’énergie durable face au changement climatique », cette action est aussi entrée dans le cadre du lancement des actions plus élargies pour améliorer, dans le moyen terme, la réussite scolaire à travers la mise en œuvre d’un projet de cantines scolaires et d’amélioration de l’environnement des écoles. Durant cet évènement, 2000 jeunes plants ont été mis en terre pour mettre en valeur un terrain de 1,8 Ha dans le Fokontany d’Ambohimarina. C’était aussi une occasion pour les communautés scolaires d’apprendre la façon de mener un reboisement respectant les normes techniques sylvicoles, car en plus de la préparation du terrain par tracteur, des consignes techniques sur la mise en terre et l’entretien du boisement ont été partagés par les techniciens du Cantonnement forestier d’Ankazobe. Les élèves, acteurs du développement de demain, se sont réjouis d’avoir effectué leurs devoirs à la fois civiques et scolaires.

Pour marquer cette journée, la Fondation VISEO a offert 5 sacs de riz blanc aux deux écoles concernées pour alléger un tant soit peu le poids de la période de soudure en plus des tee shirts et casquettes distribués par le Projet AIM-ADIAFO.

Après la séance de reboisement, l’équipe du Projet ADIAFO et les représentants de la Fondation ont effectué une visite des lieux à l’Ecole Primaire Publique d’Ambohimarina, une étape préalable à la concrétisation de la mise en place de la cantine scolaire. Il est à noter que la VISEO se fixe comme objectif d’appuyer 5 écoles au niveau de la Commune d’Ankazobe pour soutenir les parents dans l’octroi d’aliments plus nutritifs et en quantité suffisante aux élèves.

Le soir même de la journée, la réussite a été doublée par une pluie qui a arrosé les plants qui viennent d’avoir leurs nouvelles demeures.

Le technicien du cantonnement forestier en train de faire la demonstration de la mise en terre pour les élèves
Le technicien du cantonnement forestier en train de faire la demonstration de la mise en terre pour les élèves
Les reboiseurs en pleine mise en terre des plants
Les reboiseurs en pleine mise en terre des plants
Retour