KMDT et MPAMPITA : deux structures relais capables d’appuyer les reboiseurs à lutter contre les feux (Projet AIM-ADIAFO)

La saison chaude et sèche bat son plein sur la haute terre centrale. Les feux de brousse s’éclatent là où les tanety sont couvertes en grande partie de broussailles ou de forêts dont le système de protection contre le feu ne figure pas dans la préoccupation de la population. Dans la Région Analamanga, la zone de Tampoketsa figure toujours en tête de liste des zones embrasées mais le Projet AIM ADIAFO y opère pour créer des périmètres de reboisement en vue de disposer de bois de chauffe tant pour la population locale que pour la population tananarivienne.

A titre de parade, le Projet AIM ADIAFO a poursuivi son action pour le renforcement de la gouvernance locale en vue de mobiliser les communautés à réagir de manière coordonnée et efficace dans a la lutte contre ce fléau. Ainsi, il a procédé au renforcement des capacités de deux structures relais, en l’occurrence les KMDT ou Komity Miady amin’ny Dorotanety depuis juillet 2018 et les MPAMPITA ou (Mpamboly Hazo Mpitarika Tantsaha), à partir du mois de septembre. Si la première a reçu des formations sur la lutte contre les feux associées à des dotations de matériels de travail, la seconde, a, quant à elle, été appuyée en termes de technique de sensibilisation pour pousser les reboiseurs à entretenir leurs pares-feux.

Pendant les sessions de renforcement de capacités des KMDT, le Projet a collaboré étroitement avec les Cantonnements des forêts des deux Districts concernés, les Responsables communaux et les Chefs Fokontany des zones d’intervention. Au bout de ces trois mois d’appui intense dans la lute contre les feux, 78 Fokontany ont été touchés, 413 membres des KMDT dont 10 femmes ont été formés et appuyés. Ces Agents de lutte contre les feux ont bénéficié de la dotation de 4 types d’outils tels que kit de gestion (78 cahiers, 413 stylos, un modèle de rapport), kit de visibilité (413 de gilets portant les logos de l’Union Européenne et de ses partenaires dans la réalisation du Projet ADIAFO), kit d’alerte (413 sifflets en complément de 602 paiby déjà distribués pendant la deuxième campagne) et kit d’extinction (413 batte-feux et 312 pulvérisateurs).

En ce qui concerne la formation des MPAMPITA, 73 MPAMPITA ont été formés dans la sensibilisation des reboiseurs. Ils ont été envoyés tout de suite sur terrain et au bout de quelques jours de travail, ils ont pu accompagner l’entretien de 81 ha de parcelles de reboisement. Leurs actions se poursuivent encore pour que les reboiseurs arrivent à nettoyer tous les pares-feux mis en place pour la protection des reboisements.

Malgré l’ampleur des efforts à déployer dans la lutte contre les feux de brousse en cette période chaude, le Projet ADIAFO ne se désarme pas en répondant positivement aux attentes des acteurs locaux pour agir efficacement dans la lutte contre les feux. Il milite pour inculquer aussi bien dans la mentalité des dirigeants que celle de la population locale l’importance de combattre les feux de brousse, un phénomène dévastateur de l’environnement, en général et des forêts, en particulier. Par ailleurs, l’intensité de la lutte est d’autant plus forte en cette période des élections que bon nombre de population rurale semble faire fi aux autorités locales dont le pouvoir s’affaiblit pour attirer la faveur des électeurs. 

 

KMDT dotés de matériels de lutte contre les feux
KMDT dotés de matériels de lutte contre les feux
MPAMPITA recevant l'appui conseil de l'Agent de AIM-ADIAFO
MPAMPITA recevant l'appui conseil de l'Agent de AIM-ADIAFO
Retour